Les cartes du destin
– l’oracle viking –

Pendant des siècles, les mythes nordiques étaient transmis oralement, notamment par la poésie scaldique qui éleva la narration d’épopées mythologiques en une expression artistique. Un certain nombre de ces poèmes mythologiques a été compilé au XIIIe siècle dans l’Edda poétique. L’historien islandais chrétien Snorri Sturluson s’est servi de la culture orale ancienne pour rédiger son Edda en Prose au XIIIe siècle. Ces sources constituent la majorité de nos connaissances sur cette mythologie, complétées par quelques sagas nordiques (dont la plus importante est la Völsunga saga) et textes evhéméristes (comme la Geste des Danois).

Longtemps oubliée, cette mythologie a été redécouverte dès le XVIIIe siècle avec le courant romantique en Europe. Alors que l’on croyait que les mythes et croyances étaient transmise oralement, la découverte d’un jeu de carte en Islande à la fin du siècle en a étonné plusieurs. Il semblerait que les Viking avaient souvent recourt à la divination afin de les aider à prendre des décisions face à leur destin.

En combinant les connaissance déjà acquises, il fut relativement facile de reconstituer la signification et la symbolique des cartes. Quelques brides d’informations supplémentaires retrouvés sur des runes (langue et alphabet utilisés par les Vikings) non loin de la région Islandaise où fut découvertes les cartes ont permis d’en connaitre le fonctionnement qui se rapproche un peu de celui du tarot moderne.

Fonctionnement

  • Faire le vide afin de se laisser investir totalement par la divinité nordique…
  • Huit (8) cartes sur un maximum de 21 seront sélectionnées pour vous.
  • Vous ne pourrez qu’en retourner quatre.
  • La dernière carte tirée vous orientera plus spécifiquement sur le défi du moment. Les trois autres seront des guides et des indications supplémentaires sur des éléments de votre vie auxquels vous devez porter votre attention afin d’améliorer votre vie ou encore de réaliser votre défi.
  • Le résultat de vos choix sera placé en bas de la page, en ordre décroissant (la première carte tirée sera tout en bas et la dernière carte, celle qui vous orientera sur votre défi du moment, sera présenté tout en haut)

Il est à noter que l’emploi des cartes Viking du destin est uniquement pour le futur proche (une lunaison, donc un mois maximum). Les Viking considérant que le passé et le présent étaient déjà connu.

Le dieu Loki

Loki est le dieu de la malice, de la discorde et des illusions dans la mythologie nordique. Il est le fils du géant Farbauti et de Laufey. Loki est le père de plusieurs monstres : le serpent Jörmungand, le loup Fenrir et la déesse du monde des morts Hel. Il est également la mère du cheval d’Odin à huit jambes Sleipnir.

Loki est capable de métamorphose ; il est aussi impulsif et irresponsable que malin et rusé. Les autres ont souvent recours à lui pour régler des problèmes dont il est bien souvent lui-même la cause. De nature fondamentalement négative et traître, sa jalousie l’amène à causer la mort du dieu Baldr. Furieux, les Ases le punissent en l’attachant avec les entrailles d’un de ses fils sous un serpent dont le venin goutte sur son visage. Il en sera ainsi jusqu’à la fin prophétique du monde, le Ragnarök, où Loki se libèrera et mènera les géants à l’assaut contre les dieux et les hommes.

Symbolique:

Intelligent, mais amoral, aimant à faire le mal pour s’amuser

Si cette carte est tirée en dernier, vous êtes perçu comme une personne sans moral envers qui il est difficile d’accorder sa confiance.

On vous ment et on vous trompe. On vous fait croire de choses qui ne sont pas vraies. Vous êtes manipulé.

Combiné avec la carte de la déesse Freyja, vous aurez moins de difficulté à changer votre attitude. De plus, certaines personnes qui sont près de vous connaissent votre vraie valeur.

Le dieu Odin

Son rôle est complexe étant donné que ses fonctions sont multiples : il est le dieu des morts, de la victoire et du savoir. Dans une moindre mesure, il est également considéré comme le patron de la magie, de la poésie, des prophéties, de la guerre et de la chasse.

L’étymologie de son nom fait référence à Ód, et signifie «fureur», aux côtés d’«esprit» et de «poésie».

Odin s’aventura à la Fontaine de Mímir afin de pouvoir boire dans la fontaine du savoir. Odin a dû sacrifier un de ses yeux pour démontrer sa volonté d’acquérir les connaissances du passé, du présent et du futur.

Symbolique:

Qui recèle la puissance, de la sagesse et l’intelligence.

Si cette carte est tirée en dernier, vous êtes entre bonne main avec Odin, le dieu des dieux. Vous avez les connaissances, la puissance, l’intelligence et l’éloquence pour faire face à tous les défis qui seront sur votre chemin.

Votre projet ou votre objectif demande de la vivacité d’esprit. Odin, le dieu ultime, y veille.

Le loup Fenrir

Dans la mythologie nordique, Fenrir est un loup gigantesque, fils du dieu Loki et de la géante Angrboda, messagère du malheur. Considéré trop puissant et dangereux par les dieux, Fenrir est enchaîné par ruse et se libérera pour la bataille prophétique du Ragnarök durant laquelle il avalera Odin puis sera abattu violemment par Vidar, un des fils du dieu.

Symbolique:

Puissance et intensité. Esprit de vengeance

Si vous tournez cette carte en dernier, votre intensité peut être parfois perçue comme menaçante. Vous semblez être rancunier.

À l’inverse, cette carte pourrait vous donner la puissance et l’intensité dont vous avez besoin pour faire face aux obstacles actuels.

Le dragon Jörmungand

Jörmungand est décrit comme un gigantesque et hideux serpent marin ou dragon, capable de cracher du venin mortel et avec un regard terrifiant.

À la fin du monde prophétique, le Ragnarök, Jörmungand provoquera des raz-de-marée en surgissant des mers pour combattre les dieux aux côtés des géants. Il sera finalement tué par Thor, mais le dieu succombera à son tour après neuf pas, empoisonné par le venin du serpent.

Symbolique:

Qui arrive à ses fins en faisant preuve de férocité.

Si vous tournez cette carte en dernier, vous êtes reconnue pour votre ténacité et votre férocité. Vous n’avez pas peur de vous sacrifier pour obtenir le résultat espéré.

Le dragon Jörmungand vous transmettra force et résilience pour traverser les embuches auxquels vous faites face en ce moment.

Les corbeaux aux champs de batailles

Les corbeaux volant au-dessus d’un champ de bataille accompagnent les Valkyries (celles qui choisissent les guerriers destinés à aller au Vahllala) et leur signalent les guerriers les plus courageux.

Symbolique:

Reconnaissance des valeurs et du courage.

Si cette carte est tirée en dernier, on sait reconnaitre votre grande valeur. Les dieux connaissent votre courage et votre détermination.

La lutte sera difficile, votre défi est grand! Mais, vous serez vainqueur! La victoire ou Valhalla!

Le dragon de Midgard

Combattre un dragon est un passage obligé pour tous ceux qui aspirent à la gloire et à la reconnaissance des autres.

Les dragons alimentent donc beaucoup d’histoires de la mythologie nordique dont les célèbres batailles entre Thor et son ennemi juré, le Grand Serpent de Midgardr appelé également Midgardsormr. Ce dragon est l’un des trois enfants monstrueux de Loki qui vit dans la Grande Mer.

Selon la légende, il se mord la queue. Mais une fois qu’il aura relâché son étreinte, ce sera la fin du monde qui est nommée «Ragnarök» dans la mythologie nordique.

Symbolique:

Détenir une grande force ou une grande influence.

Si cette carte est tirée en dernier, vous détenez une grande force et vous êtes très influant!

Vous aurez sans doute un très difficile combat à mener prochainement qui aura des répercussions très importantes pour vous et tous les autres autour de vous. Soyez prudent, c’est votre «Ragnarök».

Reafan de Ragnar Lodbrok

Les Vikings utilisaient beaucoup l’image du corbeau. Ils le mettaient en symbole sur leurs voiles.

Ragnar Lodbrok avait une bannière nommée «Reafan» et brodée de l’image d’un corbeau. Selon la légende, si la bannière flottait au vent, Lodbrok serait victorieux, mais si le drapeau pendait sans mouvement, la bataille serait perdue.

Symbolique:

Qui demande l’aide ou le soutien. Superstition.

Si vous avez retournez cette carte en dernier, cela veut dire que vous êtes probablement une personne superstitieuse. Vous accordez beaucoup d’importance aux signes du destin.

Cette carte vous offrira l’opportunité de vous démarquer. Elle vous portera chance si vous êtes en période de conflit ou que vous avez un défi particulier à relever.

Yggdrasill, l’arbre des mondes

Yggdrasil ou Yggdrasill est l’Arbre Monde dans la mythologie nordique. Son nom signifie littéralement «cheval d’Ygg» ou «destrier du Redoutable», le Redoutable (Ygg) désignant le dieu Odin. Sur lui reposent les neuf royaumes.

Symbolique:

D’où tout a commencé. La genèse. L’équilibre.

Si vous avez tourné cette carte en tout dernier, c’est que vous êtes la personne sur qui les autres aiment se référer. Tout semble souvent se reposer sur vous.

Cela veut aussi dire que vous avez besoin d’équilibre. Les traditions joueront un rôle important dans les prochaines semaines. Si vous votre carte est aussi jumelée à celle du dieu Odin, cela sera encore plus prédominant.

Distribuer d'autres cartes