Les cartes du destin
– l’oracle viking –

Pendant des siècles, les mythes nordiques étaient transmis oralement, notamment par la poésie scaldique qui éleva la narration d’épopées mythologiques en une expression artistique. Un certain nombre de ces poèmes mythologiques a été compilé au XIIIe siècle dans l’Edda poétique. L’historien islandais chrétien Snorri Sturluson s’est servi de la culture orale ancienne pour rédiger son Edda en Prose au XIIIe siècle. Ces sources constituent la majorité de nos connaissances sur cette mythologie, complétées par quelques sagas nordiques (dont la plus importante est la Völsunga saga) et textes evhéméristes (comme la Geste des Danois).

Longtemps oubliée, cette mythologie a été redécouverte dès le XVIIIe siècle avec le courant romantique en Europe. Alors que l’on croyait que les mythes et croyances étaient transmise oralement, la découverte d’un jeu de carte en Islande à la fin du siècle en a étonné plusieurs. Il semblerait que les Viking avaient souvent recourt à la divination afin de les aider à prendre des décisions face à leur destin.

En combinant les connaissance déjà acquises, il fut relativement facile de reconstituer la signification et la symbolique des cartes. Quelques brides d’informations supplémentaires retrouvés sur des runes (langue et alphabet utilisés par les Vikings) non loin de la région Islandaise où fut découvertes les cartes ont permis d’en connaitre le fonctionnement qui se rapproche un peu de celui du tarot moderne.

Fonctionnement

  • Faire le vide afin de se laisser investir totalement par la divinité nordique…
  • Huit (8) cartes sur un maximum de 21 seront sélectionnées pour vous.
  • Vous ne pourrez qu’en retourner quatre.
  • La dernière carte tirée vous orientera plus spécifiquement sur le défi du moment. Les trois autres seront des guides et des indications supplémentaires sur des éléments de votre vie auxquels vous devez porter votre attention afin d’améliorer votre vie ou encore de réaliser votre défi.
  • Le résultat de vos choix sera placé en bas de la page, en ordre décroissant (la première carte tirée sera tout en bas et la dernière carte, celle qui vous orientera sur votre défi du moment, sera présenté tout en haut)

Il est à noter que l’emploi des cartes Viking du destin est uniquement pour le futur proche (une lunaison, donc un mois maximum). Les Viking considérant que le passé et le présent étaient déjà connu.

Le loup Fenrir

Dans la mythologie nordique, Fenrir est un loup gigantesque, fils du dieu Loki et de la géante Angrboda, messagère du malheur. Considéré trop puissant et dangereux par les dieux, Fenrir est enchaîné par ruse et se libérera pour la bataille prophétique du Ragnarök durant laquelle il avalera Odin puis sera abattu violemment par Vidar, un des fils du dieu.

Symbolique:

Puissance et intensité. Esprit de vengeance

Si vous tournez cette carte en dernier, votre intensité peut être parfois perçue comme menaçante. Vous semblez être rancunier.

À l’inverse, cette carte pourrait vous donner la puissance et l’intensité dont vous avez besoin pour faire face aux obstacles actuels.

Sleipnir, le cheval d’Odin

Sleipnir, le cheval d'Odin

Sleipnir est un cheval fabuleux à huit jambes capable de se déplacer au-dessus de la mer comme dans les airs! En vieux norrois, le nom de Sleipnir signifie «planeur», ou «glissant», et pourrait avoir un sens proche de «celui qui glisse rapidement».

Symbolique:

Symbolise la rapidité de l’esprit de son cavalier. Sleipnir guide son écuyer sur le chemin de l’élévation spirituelle.

Si cette carte est tirée en dernier, vous savez tirer partie de toute situation grâce à vos habilités. Vous êtes sur la bonne voie!

Cette carte révèle votre capacité à régler un problème rapidement. Vous planez au dessus des difficultés et vous êtes guidé par Sleipnir!

Hache de guerre

Lame à double tranchant permettant de mieux équilibrer l’arme et de faciliter son emploi.

L’ajout d’une pointe à l’extrémité du manche autorise la frappe d’estoc, utile pour percer des protections telles qu’une armure de platesa, que le tranchant de la hache ne ferait autrement qu’endommager, sans parvenir à blesser sérieusement son porteur.

Réputée pour avoir connu son âge d’or durant les raids et conquêtes Vikings , qui utilisaient notamment de grandes haches maniées à deux mains.

Symbolique:

Qui demande de la prudence et de l’agilité

Si cette carte est tirée en dernier, cela peut signifier que votre esprit est trop tranchant, vous auriez avantage à faire preuve de plus de souplesse.

À double tranchant, cette carte vous permettra néanmoins de pouvoir émettre vos opinions de façon plus assumées.

Votre combat sera rude et vous devrez déployer toute votre agilité pour triompher.

Les corbeaux aux champs de batailles

Les corbeaux volant au-dessus d’un champ de bataille accompagnent les Valkyries (celles qui choisissent les guerriers destinés à aller au Vahllala) et leur signalent les guerriers les plus courageux.

Symbolique:

Reconnaissance des valeurs et du courage.

Si cette carte est tirée en dernier, on sait reconnaitre votre grande valeur. Les dieux connaissent votre courage et votre détermination.

La lutte sera difficile, votre défi est grand! Mais, vous serez vainqueur! La victoire ou Valhalla!

Sól, la déesse du soleil

Un homme nommé Mundilfœri avait deux enfants, si beaux qu’il les avait nommés, l’un Máni (Lune), l’autre Sól (Soleil). Agacés de cette prétention, les dieux placèrent le frère et la sœur dans le ciel. Sól est poursuivie par le loup Sköll, qui finira par l’attraper.

Symbolique:

La beauté mais aussi la régularité. Le piège. La fatalité.

Si cette carte est tirée en dernier, vous êtes reconnu pour votre beauté, tant intérieur qu’extérieur.

On vous jalouse, attention à bien évaluer les gens autour de vous. Si cette carte est combinée avec celle de Máni, dieu de la lune, c’est qu’on veut vous tendre un piège.

Le dieu Loki

Loki est le dieu de la malice, de la discorde et des illusions dans la mythologie nordique. Il est le fils du géant Farbauti et de Laufey. Loki est le père de plusieurs monstres : le serpent Jörmungand, le loup Fenrir et la déesse du monde des morts Hel. Il est également la mère du cheval d’Odin à huit jambes Sleipnir.

Loki est capable de métamorphose ; il est aussi impulsif et irresponsable que malin et rusé. Les autres ont souvent recours à lui pour régler des problèmes dont il est bien souvent lui-même la cause. De nature fondamentalement négative et traître, sa jalousie l’amène à causer la mort du dieu Baldr. Furieux, les Ases le punissent en l’attachant avec les entrailles d’un de ses fils sous un serpent dont le venin goutte sur son visage. Il en sera ainsi jusqu’à la fin prophétique du monde, le Ragnarök, où Loki se libèrera et mènera les géants à l’assaut contre les dieux et les hommes.

Symbolique:

Intelligent, mais amoral, aimant à faire le mal pour s’amuser

Si cette carte est tirée en dernier, vous êtes perçu comme une personne sans moral envers qui il est difficile d’accorder sa confiance.

On vous ment et on vous trompe. On vous fait croire de choses qui ne sont pas vraies. Vous êtes manipulé.

Combiné avec la carte de la déesse Freyja, vous aurez moins de difficulté à changer votre attitude. De plus, certaines personnes qui sont près de vous connaissent votre vraie valeur.

Le dieu Odin

Son rôle est complexe étant donné que ses fonctions sont multiples : il est le dieu des morts, de la victoire et du savoir. Dans une moindre mesure, il est également considéré comme le patron de la magie, de la poésie, des prophéties, de la guerre et de la chasse.

L’étymologie de son nom fait référence à Ód, et signifie «fureur», aux côtés d’«esprit» et de «poésie».

Odin s’aventura à la Fontaine de Mímir afin de pouvoir boire dans la fontaine du savoir. Odin a dû sacrifier un de ses yeux pour démontrer sa volonté d’acquérir les connaissances du passé, du présent et du futur.

Symbolique:

Qui recèle la puissance, de la sagesse et l’intelligence.

Si cette carte est tirée en dernier, vous êtes entre bonne main avec Odin, le dieu des dieux. Vous avez les connaissances, la puissance, l’intelligence et l’éloquence pour faire face à tous les défis qui seront sur votre chemin.

Votre projet ou votre objectif demande de la vivacité d’esprit. Odin, le dieu ultime, y veille.

Le dragon Fáfnir

Fáfnir est, dans la mythologie scandinave, le fils nain de Hreidmar et le frère de Regin et d’Ótr. Après s’être emparé d’un trésor qu’il voulait scrupuleusement garder pour lui, il prend la forme d’un dragon aux allures de serpent afin de le protéger.

Symbolique:

Symbolise l’avarice ou le désire profond de protéger.

Si cette carte est tirée en dernier, vous êtes en pleine transformation. Vous recherchez visiblement à améliorer votre sort.

Dans un autre plan, vous tentez de protéger quelque chose ou quelqu’un. Est-ce un secret? Attention à ne pas faire preuve d’avarice.

Distribuer d'autres cartes