Skip to main content

Une mauvaise surprise
en cache parfois une plus belle

Lorsque j’ai acheté mon voilier VIKINGR (qui s’appelait à l’époque Caribou D.), à l’hiver 2017, je l’avais bien évidemment visité un peu avant, en septembre de la même année. Et j’ai même fait venir un évaluateur / inspecteur pour connaître l’ampleur des dommages et éventuellement les travaux qui seraient requis pour corriger tout ça.

J’avais remarqué donc, lors de ma visite, de l’humidité à bord. Des gouttelettes perlaient du plafond. Les coussins étaient détrempés et j’allais découvrir plus tard que la mousse à l’intérieur était moisie. Un détail, quand on sait tout ce que j’ai dû faire comme restauration à ce fameux voilier. Mais qui dit humidité, dit probablement aussi accumulation d’eau.

Acheter un bateau l’hiver, ce n’est pas l’idéal me diras-tu. Et tu n’aurais pas tort!

Pendant l’hiver, j’ai fait une petite visite à mon bateau. Histoire de voir le sentiment d’être à bord, tout seul comme un grand. J’ai parcouru les 250 km qui me séparaient de lui, avec l’enthousiasme d’un enfant de 10 ans qui déballe un cadeau de Noël. J’exagère à peine.

Rendu sur place, j’ai enlevé une partie de la toile qui le recouvrait afin de me permettre de monter à bord. Elle avait quelques trous. Un bon pied de glace tapisse le fond du cockpit. Mais bon, c’est normal me dis-je. Avec les hivers que nous avons, gèle et dégèle, il ne faut pas se surprendre outre mesure. Je n’aurai qu’à m’acheter une nouvelle toile.

Mais, j’étais loin de m’imaginer ce que j’allais découvrir à l’intérieur.

En ouvrant les panneaux qui me permettent l’accès à l’intérieur, j’ai remarqué que les panneaux de mon plancher étaient surélevées. Je ne me souvenais pas les avoir vus de cette façon lors de mon passage en septembre. Je descends donc dans le carré. Le réservoir à eau grise qui se trouve au centre du bateau, en son milieu, est surélevé de 4 ou 5 pouces. Étonnant!

Pour pousser un peu plus loin mon investigation de marin n’ayant jamais navigué, j’enlève les panneaux du plancher qui recouvrent mes batteries. Surprise! Les batteries, qui sont encore branchées, sont totalement recouvertes de glace! En faite, la cale elle-même s’est transformée en un gigantesque cube de glace.

Connaissant les propriétés de l’eau quand elle gèle, c’est à dire prendre de l’expansion, j’imagine que c’est probablement une catastrophe.

Je m’étais apporté un litre d’eau. Et comme je fais du camping d’hiver, j’avais heureusement encore dans mon auto un petit réchaud que j’utilise pour faire fondre la neige et chauffer mes sacs de nourritures lyophilisées. En fouillant à bord du voilier, j’ai aussi trouvé un chaudron. J’ai fait bouillir l’eau de ma bouteille que j’ai versée sur les batteries (j’ai aussi pensé mettre à OFF le sélecteur de batterie) afin de tenter de les dégeler et pouvoir les sortir de la. Évidemment, cela n’a pas été un franc succès du premier coup. Mais j’y suis arrivé en passant la nuit à récupérer l’eau déjà versée pour la faire bouillir de nouveau et pour ensuite en récupérer toujours un peu plus. Au petit matin, j’avais réussi à dégeler et évacuer environ 80 litres d’eau.

Pendant la nuit et non sans difficulté, j’ai réussi à sortir les deux batteries, de 50 lb chacune, de leur fâcheuse position. J’ai malheureusement abîmé le pôle de l’une d’elles, la rendant ainsi inutilisable. Mais entre toi et moi et la boite à bois, elles seront juste bonnes pour un écho-centre. Car être tout l’hiver connecté et dans la glace…

Mais, c’était mal connaître la Cyclone!

Par pure curiosité, j’ai testé la batterie qui avait encore ses deux pôles. Résultat : 12,6 V. Je la place sur un chargeur pour batterie à décharge profonde. Je suis curieux de voir. Je la charge ainsi pendant quelques heures, jusqu’à sa pleine charge et ensuite je la teste sur un vérificateur de batteries. Après quelques tests, je dois me rendre à l’évidence, et contre toute attente, cette batterie en a encore beaucoup en réserve.

Au début de la saison suivante, je m’achète une nouvelle batterie pour remplacer celle que j’avais brisée. Pas de la même marque, mais de même puissance. De toute façon, je n’ai pratiquement pas d’appareils à bord et mon besoin énergétique est minimal. Je verrai bien! Si la Cyclone rend l’âme, je l’aurai testé en conditions d’utilisations.

Pendant les trois années qui ont suivi, j’ai utilisé les deux batteries à parts égales. Et devinez quoi? La Cyclone avait un meilleur rendement, gardait sa charge plus longtemps et à l’utilisation, elle était plus puissante.

À terme, elle était bien meilleure que l’autre et elle me servait même de batterie de démarrage (je parle un peu plus loin dans cet article de cet aspect).

Cette année (nous sommes en 2021 au moment d’écrire cet article), je me suis enfin décidé à installer de l’équipement électronique à bord. Entre autres un radar, un GPS lecteur de carte, une radio VHF, un système AIS et au final, un système de conversion de glacière.

Comme mes besoins ont évolué, j’ai besoin d’un bon parc de batteries. Je dois donc faire l’acquisition de deux batteries neuves à décharge profonde. Évidemment, mon premier réflexe a été de regarder pour deux Cyclone. Et si possible, de trouver exactement le même modèle : C24DC150. Après quelques recherches sur Google, j’ai retrouvé l’entreprise qui distribue cette batterie : Batteries Dixon.

En discutant avec eux, j’ai appris que ce sont des batteries exclusives à Dixon. Je profite de l’occasion pour remercier Jérôme, qui est le représentant de Québec, pour ces judicieux conseils et pour sa patience pour répondre à mes nombreuses questions. D’ailleurs, dans l’une de nos nombreuses discussions, il m’apprend que ma batterie date de 2013. Ce qui veut dire plus de 8 ans! En conditions d’utilisations réelles, en plus d’être trois ans sans être utilisée, un (ou peut être plusieurs) hiver passé sous la glace, c’est une excellente nouvelle. Je lui ai même envoyé la photo en couverture de cet article. Et cette photo a fait le tour du bureau!

En savoir plus les Volts, les Ampères et les Watts.

Au départ, ce qu’il faut savoir c’est que rien n’est parfait. C’est très souvent une affaire de compromis par rapport au budget, à l’espace disponible, à l’utilisation, etc.

Mais avant de te parler de batterie, laisse-moi t’expliquer les concepts généraux de l’électricité de plaisance (bateau dans notre cas).

Pour m’aider dans mes explications et pour permettre une meilleure compréhension, on va s’imaginer un réservoir rempli d’eau qui sert à alimenter un moulin placé plus bas.

Les ampères et les volts
(le courant et l’intensité, la tension et le voltage)

La tension c’est comme la pression dans un tuyau. Donc plus il y a de la pression dans le tuyau qui part du réservoir vers le moulin, plus c’est facile de faire tourner la grande roue du moulin. Plus le réservoir est placé haut par rapport au moulin, plus il y a de pression (ou d’énergie) dans le tuyau étant donné le poids de l’eau. Même si une valve était placée pour fermer l’écoulement de l’eau près de la grande roue, la pression serait toujours présente. C’est la force de l’eau. En électricité, c’est la tension ou le voltage. Qui est exprimé en Volts. Pour les bateaux, c’est généralement 12 volts, parfois 6 volts.

L’intensité ou encore le courant, c’est comme la quantité d’eau que peut transporter notre tuyau. Plus le tuyau est gros, plus il va passer d’eau et plus vite tournera la roue de notre moulin. On parle de nombre de litres par heure. Cependant, plus vite notre réservoir se videra. En électricité, l’intensité se mesure en Ampère par heure. C’est ce que l’on appelle le courant. Pour faire passer plus de courant, on utilise des fils conducteurs plus gros.

Et les watts là-dedans?

Pour mesurer la puissance finale, on utilise des Watts. Car, tout est relié. Tout est dans toute. Il y a une formule mathématique qui illustre la puissance : P = V x I. donc, la puissance est égale au voltage multiplié par l’intensité. Watts = Volt x Ampère.

Comme tu t’en doutes, on peut s’amuser à modifier les valeurs des volts et les remplacer par des Ampères. Plus on a de voltage, moins on a besoin d’ampères, et vice versa. Étant donné que la capacité d’une batterie se mesure en ampère/heure, cela veut dire que plus la batterie baisse sa tension, moins il restera de temps pour faire fonctionner un appareil électrique. Plus la pression dans notre tuyau baisse, moins il reste de temps à notre moulin de fonctionner.

Et ce n’est pas tout

Imaginons que ton réfrigérateur fonctionne sur le 12 volts et qu’il utilise un maximum de 20 ampères. Ta batterie peut fournir 100 ampères / heures. Selon toi, combien de temps ta bière restera-t-elle froide?

Si tu dis 5 heures (100 / 20) …

Bah non! Comme je le mentionne plus haut, plus le voltage diminue (le poids de l’eau dans le tuyau) plus les ampères augmente. Tout est dans toute! Et plus les ampères augmentent, plus ta batterie se vide rapidement.

Donc, si tu utilises ton frigo avec la puissance de ta batterie actuelle plus de 4 heures, tu vas sans doute boire ta bière tiède!

Ce que j’ai pu retenir de mon expérience dans l’achat de batteries pour mon voilier.

  • Rien n’est parfait, tout est une question de compromis.
  • La durée de vie moyenne d’une batterie est de 5 ans
  • Idéalement, avoir deux types de batteries. Le premier pour alimenter les accessoires, à décharge profonde et l’autre de type démarrage pour démarrer le moteur.
  • Les batteries hybrides ne font pas mal et ni très bien les deux
  • Bien vérifier sa consommation électrique et éviter le gaspillage.
  • Posséder un ou des panneaux solaires avec un bon régulateur
  • Posséder une éolienne est avantageux, recharge pas mauvais temps

 

Personnellement :

  • J’ai deux batteries à décharge profonde de 200 AH
  • Deux panneaux solaires de 100 watts chacun
  • Un aide-démarreur portatif, au cas ou.
  • Une petite génératrice

En terminant, je te dirais que si tu es satisfait avec les batteries que tu as présentement à bord, cela serait peut-être une bonne idée de les conserver. Par contre, si tu n’es pas satisfait, je te suggère d’essayer les Cyclone. J’ai eu un excellent service, mais surtout, la certitude que ces batteries sont vraiment efficaces et durables. J’ai hâte d’essayer tout cela cet été avec tout l’équipement électronique et électrique à bord. Je vais faire une mise à jour de cet article en y ajoutant un compte rendu de mon été.

Et toi ton kit, c’est comment? Tu peux me donner ton avis en laissant un commentaire plus bas.

Voilà! J’espère que cet article t’aura plu?!

  • Si c’est le cas, n’hésite pas à le partager. Ça m’aide dans le référencement Google et à toi ça ne te coute rien.
  • Aussi, tu peux t’inscrire à ma liste privée, en entrant ton adresse courriel et ton prénom, en bas de cette page. Comme ça, tu seras avisé quand je vais publier un nouvel article!
  • Et finalement, ton avis / commentaire est le bienvenu!

Que Odin soit avec toi!

Cet article sur les batteries et l’électricité à bord est en partie commandité.
J’ai eu un rabais de 10$ de Batteries Dixon pour chaque batterie que j’ai acheté.


Voir transparence éditoriale
Tu peux télécharger cet article en format PDF pour l’imprimer et le consulter plus tard.

Rejoindre la discussion 6 Commentaires

  • Jacob st jean dit :

    Super article Louis tu arrive a donner les info nécessaire tout en garantie ca simple et facile a comprendre 👌. Nous discuterons de mon système, je suisencore a me familiariser avec alors tes conseils seront apprécié.

    Merci de ton partage d’expérience

    • Louis Houde dit :

      Bonjour Jacob!

      Je suis bien heureux de voir que mon article t’a été utile. L’électricité à bord, ce n’est pas toujours évident. N’hésite pas si tu as des questions, j’y répondrai avec plaisir aux meilleures de ma connaissance sinon, je te référerai a plus compétent que moi!

      Merci pour ton commentaire!

  • Suzineau dit :

    Merci pour cet article, « bien alimenté »!
    Je lirai avec plaisir tes prochaines publications !
    Bon vent à toi !
    Stéphane.

  • Msurice dit :

    Super intéressant, un bateau d’un certain âge c’est beaucoup de rénovations.. mais quel bonheur quand c’est terminé..

    • Louis Houde dit :

      Bonjour Maurice!

      En effet, mais c’est aussi une mine inépuisable de connaissance. Je connais de mieux en mieux les composantes de mon bateau ainsi que sur sa structure. Mais, tu as raison quand tu dis quel bonheur quand c’est terminé!

      Merci pour ton commentaire! Au plaisir de te lire à nouveau 😉

Laisser une réponse

Close Menu

Météo / Forcast

Quebec city
-7°
Partly Cloudy
7:08am3:58pm EST
Feels like: -12°C
Wind: 10km/h WSW
Humidity: 72%
Pressure: 1011.85mbar
UV index: 0
09h10h11h12h13h
-6°C
-4°C
-4°C
-3°C
-3°C
WedThuFriSatSun
1/-6°C
3/-4°C
-2/-15°C
-8/-15°C
-7/-12°C